Depuis 1955, on se sent bien chez nous
 Hôtel Argeles Gazost dans les Pyrénées

Tour de France 2012 : le spectacle de Voeckler dans les Pyrénées

 

Le Tour de France 2012 a laissé de nombreux souvenirs aux amoureux des étapes de haute montagne. L’épopée victorieuse de Thomas Voeckler entre Pau et Bagnères-de-Luchon reste pour beaucoup l’un des faits marquants de cette 99e édition.

Le prestige des Pyrénées motive Voeckler

Dans l’histoire du cyclisme sur route, Thomas Voeckler ne restera pas dans les mémoires comme étant un des plus grands vainqueurs du Tour de France. Le natif de Strasbourg ne figurera pas non plus comme étant l’un des meilleurs grimpeurs du circuit. A l’inverse, « Francis » sera présenté comme l’un des puncheurs les plus spectaculaires de la Grande Boucle, grâce à ses échappées menées de mains de maître dans l’ascension des plus prestigieux cols des Alpes ou des Pyrénées. Son ascension des quatre cols de l’étape Pau-Bagnères-de-Luchon en 2012 est considérée comme l’un des exploits les plus mémorables du Tour de France. Alors que cette 99e édition est dominée depuis la 10e journée par le Britannique Bradley Wiggins- bien épaulé par son lieutenant Christopher Froome -, Thomas Voeckler n’abandonne pas l’idée de marquer des points importants dans la course pour le titre de meilleur grimpeur. L’étape longue de 197 km, qui traverse les quatre cols emblématiques des Pyrénées – Aubisque, Tourmalet, Aspin et Peyresourde – lui offre le cadre idéal pour exprimer ses talents de puncheur.

Un règne sans partage dans les Pyrénées

Engagé dans une échappée formée de 38 coureurs, Thomas Voeckler franchit le col d’Aubisque en tête, grâce à une merveille de travail d’équipe avec Alexander Kessiakoff. Dans l’ascension de la seconde grande difficulté du jour, le groupe d’échappée éclate sous la cadence imposée par l’Irlandais Dan Martin, suivi par Voeckler et Brice Feillu. Le leader d’Europcar fausse compagnie à ses deux compagnons d’échappée à 5 km du sommet et s’approprie une nouvelle fois les 25 points attribués au premier de l’ascension d’un col de premier rang. L’ascension du col d’Aspin aboutit encore sur un passage en première position de Voeckler, suivi de Feillu. La montée vers Peyresourde est un peu plus compliquée : les deux coureurs en tête voient leurs poursuivants, Vinokourov et Sorensen, se rapprocher à 30 secondes à 7 kms du sommet. Thomas Voeckler décide alors d’attaquer et dépose Brice Feillu pour compléter son quatre à la suite dans l’étape reine des Pyrénées.

Un exploit déterminant dans la course au maillot à pois

Cette performance garantit à Voeckler l’obtention du maillot à pois de meilleur grimpeur sur le Tour de France 2012. Les quatre dernières étapes ne contiennent plus en effet de grandes difficultés qui permettent à d’autres grimpeurs de contester la place du Français dans la hiérarchie des grimpeurs de cette 99e édition. En effet, la dernière étape de montagne a été remportée par Alejandro Valverde, jusqu’alors peu en vue sur le Tour, tandis que Marc Cavendish s’adjuge l’étape de transition entre Blagnac et Brive-la-Gaillarde, avant de récidiver sur les Champs-Élysées lors de la dernière journée. Bradley Wiggins, le leader intouchable de la Team Sky, s’arroge pour sa part le contre-la-montre de l’avant-dernière étape entre Bonneval et Chartres et clôt définitivement le débat sur la suprématie de l’équipe Sky sur ce Tour.

1 commentaire

Hôtel Argeles Gazost

Au Primerose Hôtel
23, rue de l’Yser
65400 | ARGELES-GAZOST
Hautes-Pyrénées | France
Tél : +33 (0) 5 62 97 06 72
Fax : +33 (0) 5 62 97 23 08
Email : info@au-primerose-hotel.fr

Au coeur des Pyrénées

Situation des Pyrénées sur la Carte de France

Derniers articles du blog